Immobilier: Transparence des tarifs poisson ou poison d’avril !

Transparence des tarifs pour les agences immobilières, poisson d’avril ou un poison d’avril ?
La LOI ALUR 1er Avril 2017 : un poisson d’avril ?
Transparence annoncée ! ou PLUTÔT flou immobilier ? POISON contre la profession ?! …

Un arrêté de janvier 2017 mis en application le 1er avril 2017 dans le cadre de la loi Alur, renforce l’information des consommateurs par les professionnels intervenants dans une transaction immobilière. Une disposition qui est bien loin de faire l’unanimité dans la profession et à laquelle Paul Henri Pascal, PDG de Start Go Group a réagi pour notre site.
De toutes évidences vous semblez en désaccord avec cette loi Alur , comme la plus part de vos confrères !
C’est un poisson d’avril, cette loi, ils ont bien fait de la sortir pour le 1er avril ! Cette première mesure du projet de loi Alur n’a rien de cohérent ni de crédible. Annoncée pour soi-disant permettre à tous les clients d’y voir plus clair, son application va produire exactement le contraire. Personne ne va s’y retrouver.

 

POURTANT LE BUT EST DE PERMETTRE LA TRANSPARENCE
C’est ce qui est annoncé mais tout ce qui va découler de cette mesure va créer un flou total, tel un « brouillard immobilier » ou les acquéreurs n’auront plus de repères !  De plus les professionnels vont se livrer à une concurrence épouvantable sur leurs commissions.

POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER ?
Prenez par exemple, pour les mandats charge vendeur, nous devons indiquer le prix net vendeur, mais si on applique cette obligation, c’est le prix net vendeur qui doit être affiché selon la loi.
Comment se permettre de parler de « transparence » , lorsque le client acheteur téléphone, il va falloir lui annoncer et lui expliquer que le prix afficher n’incluent pas les honoraires d’agences.

Les acquéreurs seront perdus, sans compter la perte de temps pour les agents immobiliers :
L’acquéreur qui appelle pour un bien à 200.000 euros :
L’agence devra lui expliquer qu’en fait, avec les honoraires il est à 210.000 euros par exemple.
Donc nous disons tous « MERCI » à la pertinence de cette loi ALUR ( ironie bien sur)

DONC EN FAIT, LE CLIENT AURA CONNAISSANCE DE CE QUE GAGNENT LES AGENCES ?
Toutes les professions devraient afficher leurs honoraires, de ce fait, non ?!!! Quand on va chez le dentiste on nous donne le prix de la couronne, il ne détaille pas ce qu’il gagne sur cette couronne. Et bien là, on demande aux agents immobiliers d’annoncer leurs honoraires !
Aucune profession libérale ne fait ça. Détailler le prix, on ne voit pas quel raisonnement le législateur a suivi, c’est inconséquent.

CELA VA DONNER UNE MAUVAISE IMAGE DE CERTAINS PROFESSIONNELS.
De plus , ce que le client ne réalise pas, un agent immobilier par ex : entre les honoraires encaissés « visibles » par le client et ce qu’il reste en net … Il faudrait autant leur faire le calcul (enlevez la tva, la part qui revient à l’agence, tous les frais de l’agent immobilier, les impôts …) Bref il faudrait presque se justifier sur ce que l’on gagne réellement et là on pourrait parler de transparence …
De plus, ceux qui seront plus chers vont effectivement subir une mauvaise publicité. Non, franchement, cette loi est illogique . En effet les agences qui ont des honoraires plus élevés ont leurs raisons : emplacement de choix donc loyer élevé, moyens de communications mis en œuvre dont la publicité… Être agent immobilier est un métier à part entière qui demande un investissement personnel et financier pour avoir du résultat.

D’ACCORD ET COMMENT ÇA SE PASSE LORSQUE LES HONORAIRES SONT A LA CHARGE DE L’ACQUÉREUR ?
Alors dans ce cas, l’agent doit afficher le prix de vente, honoraires inclus. Comment voulez-vous que les clients s’y retrouvent ? Tantôt le prix est avec la commission, tantôt non, cela va être incompréhensible.

CETTE TRANSPARENCE EST DONC UNE ERREUR
Ce qui intéresse les clients c’est le prix qu’ils vont payer leur bien immobilier, pas le montant de la commission de l’agent qui leur permet la transaction.
L’agent immobilier réalise une prestation de service et un service  ça se paie…Les clients apprécient le professionnalisme d’un agent immobilier. Que les honoraires soient par ex de 8000 ou 10000 euros, l’essentiel c’est que le client soit satisfait, en étant conscient de tout le travail en amont et en aval. Etre, agent immobilier ce n’est pas « qu’une visite », non !… Mais c’est comme un iceberg : on ne voit que la petite partie en surface, et tout le reste du travail effectué n’est pas toujours visible aux yeux des clients.
C’EST UN AVIS UNANIME DU SECTEUR DE L’IMMOBILIER APPAREMMENT
Nous sommes tous d’accord pour que ce texte soit révisé. Suite à un entretien avec le Président de la FNAIM MR JEAN-FRANCOIS BUET, dont je remercie pour toute son attention et aux réponses à mes interrogations, je vous confirme qu’un recours a d’ailleurs été déposé devant le conseil d’état. Les agents indépendants, les agences franchisés, les agences comme Start Go Group, même les gros réseaux se battent contre cette loi. Ce texte semble faire croire que nous abusons sur nos honoraires, ce n’est pas acceptable. Comme si nous étions les responsables de la hausse des prix de l’immobilier.
En fait, pour conclure nous pourrions penser que c’est une loi faite par des gens qui n’ont jamais acheté de bien immobilier. Ce n’est pas possible autrement. Toute la profession se retrouve dans une situation difficile, nous voulons bien appliquer la loi mais le texte n’est pas applicable dans les faits.

A PROPOS DE PAUL HENRI PASCAL

Paul henri Pascal est le directeur de START GO GROUP . Plus d’infos sur : www.startgo.fr

POISON OU POISSON DE LA LOI ALUR