Private Strategy : Interview exclusive de M. BAPTISTE

Suite à notre dernier article sur Private strategy, son créateur, M. BAPTISTE, a accepté une entrevue avec ImmoActu pour nous parler de cet OVNI du monde de l’immobilier. Présentation et informations sur le projet, il nous dit tout.

Private Strategy, c’est du jamais vu. De la vente de luxe totalement confidentielle où les acquéreurs ne connaissent pas l’identité du vendeur et sont contrôlés avant de voir le bien, il fallait y penser. Et bien qu’au premier abord, on ne voit pas toujours l’intérêt d’une telle démarche, elle devient vite très claire lorsque l’on se retrouve à traiter certains dossiers que l’on ne peut pas gérer autrement. L’homme derrière Private Strategy, M. BAPTISTE, a accepté de nous expliquer le raisonnement derrière ce coup de génie.

« J’ai reçu des personnes venant des quatre coins du globe et j’ai pu voir toutes sortes de situations. Lorsque vous avez une affaire qui est estimé à 17 millions d’euros, vous n’avez pas forcément envie de perdre du temps avec des acheteurs « fantômes », ni amener des acquéreurs qui n’ont pas les moyens. De plus, lorsque le vendeur est une personne connue, elle ne veut pas forcement que la presse sache qu’elle vend son bien. Avec Private Strategy, nous savons que les acquéreurs potentiels sont des gens sérieux et intéressés et non pas des curieux venus uniquement admirer le manoir de telle célébrité. »

On comprend de suite beaucoup mieux la force de Private Strategy : on filtre les acquéreurs potentiels en vérifiant leur identité afin d’être sur que l’on traite avec des gens sérieux, et non pas des personnes sans intention d’achat ou des journalistes. Mais comment s’effectue ce contrôle ? M. BAPTISTE nous explique :

« Toutes les étapes des ventes réalisées sur Private Strategy sont contrôlées par un avocat d’affaires parisien. Chaque acheteur potentiel qui contacte un de nos agents certifiés est obligatoirement redirigé vers lui s’il veut avoir accès au dossier. C’est lui qui va vérifier l’identité de l’acheteur potentiel et, s’il s’avère que c’est un contact sérieux, l’agent reprend le dossier et peut traiter avec lui, toujours en gardant le secret sur l’identité du vendeur. L’avocat est le coffre-fort du bien et le protège des tentatives d’escroqueries, c’est la toute la force de notre concept ! »

Un avocat d’affaires faisant tampon entre l’acheteur et l’agent, voilà le secret de Private Strategy. C’est donc un outil idéal pour tous les dossiers sensibles qui ne doivent pas être mis entre toutes les mains. Cependant, si les acheteurs sont contrôlés pour éviter toutes les fuites, qu’en est-il des agents ?

« Pour devenir un agent certifié Private Strategy, il faut également passer par ce même avocat d’affaires. L’identité de chaque agent et minutieusement contrôlée afin d’éviter de recruter, par exemple, des journalistes ou simplement des agents qui ne seraient pas au niveau exigé par notre système. De plus, chaque agent doit signer un contrat l’incitant fortement à garder le silence sur tous les dossiers qu’il traite. »

Private Strategy est donc un concept très efficace qui permet de verrouiller et de sécuriser le vendeur et son bien derrière une barrière juridique infranchissable. Que vous soyez agent immobilier spécialisé dans le luxe, un vendeur qui souhaite rester discret ou une personne souhaitant acquérir un bien luxurieux, vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site de Private Strategy.

Merci Monsieur Baptiste pour cette interview.

Eric FORRA