Accueil Actualités Immobilier ET SI ON CONSTRUISAIT UNE MAISON ÉCOLOGIQUE ?
- Publicité 1-

ET SI ON CONSTRUISAIT UNE MAISON ÉCOLOGIQUE ?

L’environnement devient une préoccupation de plus en plus partagée par de nombreux propriétaires. Qu’il s’agisse de suivre une « vague » écologique ou d’un véritable souhait de préserver l’environnement, il est souvent judicieux de réfléchir au moment de la construction aux techniques et moyens à mettre en œuvre pour construire une maison écologique. Une réflexion qui évitera de gros travaux au cours des années suivantes et par là même fera réaliser des économies.  Construire une maison respectueuse de l’environnement est plus cher qu’une maison traditionnelle.  Un surcoût évalué entre 15% et 20% mais qui devrait se restreindre grâce aux nouvelles techniques existantes et l’essor que connaît ce domaine. Mais cet écart est compensé par les économies d’énergie réalisées, sans oublier les aides qui peuvent être attribuées par les collectivités par le biais de subventions ou de prêts à taux zéro (PTZ). Il n’en demeure pas moins que, malheureusement, ce genre d’investissement reste aujourd’hui trop souvent réservé à des ménages dont les revenus sont relativement élevés.

 

BIEN RÉFLÉCHIR SON PROJET IMMOBILIER

Ceci étant, lors du projet de construction il est important de se poser les bonnes questions à commencer par quelle maison souhaite-t-on construire : écologique, bioclimatique, passive. Quoi qu’il en soit il sera indispensable de faire appel à des professionnels afin d’être assuré que la maison répondra à toutes les normes réglementaires et de sécurité.

C’est ensuite l’orientation pour laquelle il doit être préféré, lorsque cela est possible, une exposition plein sud. Car même si la région est froide, le fait de capter un maximum d’ensoleillement, permettra d’obtenir une maison dite passive capable de se passer de chauffage conventionnel, produisant des températures tout à fait agréables, même en plein hiver.

 

CHOISIR LES BONS MATÉRIAUX

Parmi un large choix se placent en bonne position la pierre ou la brique qui permettent d’emmagasiner de la chaleur pour la restituer progressivement lorsque le soleil ne chauffe plus. Mais il existe un autre matériau, délaissé par les futurs propriétaires pour son coût plus élevé mais qui, bien que ne possédant pas cette inertie, offre bien d’autres qualités : le bois. Il est sain, renouvelable et fournit une très bonne isolation. De plus le bois ne laisse pas s’échapper la chaleur, un phénomène appelé « pont thermique », sans oublier son esthétique non négligeable pour des maisons qui seront non seulement écologiques, mais se fonderont plus facilement dans un décor naturel. Malgré tout, ce sont le bloc de béton, le parpaing ou encore la brique qui sont préférés, cette dernière étant souvent choisie pour ses capacités isolantes.  La paille n’est pas à négliger car totalement renouvelable. Elle possède de plus un certain charme et donnera à la construction un aspect authentique, mais elle reste peu utilisée.

Les normes RT 2012 qui fixent le seuil à de pas dépasser en matière de consommation d’énergie pour les nouvelles constructions, est de 50 KWh par mètre carré et par an tandis que la RT 2005 édictait 120 à 250 KWh par mètre carré et par an, c’est donc une énorme avancée pour l’environnement et pour le budget des propriétaires.

 

ET POURQUOI NE PAS EN PLUS PRODUIRE DE L’ÉNERGIE

Faire toujours mieux est possible, en permettant à la construction de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Pour ce faire, il suffit d’utiliser les énergies renouvelables comme les éoliennes ou le solaire. On ne peut que regretter que ces pratiques soient rarement choisies du fait, là aussi de leur coût élevé ce qui rend leur production à grande échelle peu abordable. Les chaudières à gaz sont très performantes si on prend le rapport entre le coût de l’équipement et celui de l’énergie, mais son prix d’achat s’élève à 5.000€ quand une pompe à chaleur varie entre 7.000€ et 10.000€.

Bien entendu la construction d’une maison écologique ne s’arrête pas à ces quelques points. C’est un projet à bien construire en amont, s’entourant de professionnels et prenant soin de choisir chacun des éléments, de sortes d’obtenir à terme une maison bien pensée, économique et bien sûr écologique, dont vous pourrez être fiers.

 

 

- Publicité 2-
- Publicité side -

LES PLUS POPULAIRES

- Publicité 4 -