Accueil Actualités Vos acquéreurs n'obtiennent pas de crédit immobilier ? : une solution !
- Publicité 1-

Vos acquéreurs n’obtiennent pas de crédit immobilier ? : une solution !

Vos acquéreurs n’obtiennent pas de crédit : une solution. Vous avez trouvé votre appartement ou votre maison tant recherché, mais trouver un financement est souvent synonyme de « parcours du combattant ». Ou Vous êtes vendeur et avez du mal à trouver un acquéreur.

SOLUTION : LE CRÉDIT VENDEUR IMMOBILIER

Le vendeur consent lui-même un crédit à son acquéreur. Il peut être sur le montant total ou pour seulement une partie du montant, permanent ou partiel, bien évidement une multitude de solutions peuvent être mises en place et se cumuler. Une partie du prix est payée comptant au moment de la signature de l’acte notarié et le complément prêté est versé au vendeur suivant les conditions déterminées au contrat. Il est donc essentiel que le montant de l’emprunt consenti, la durée de remboursement et le montant des intérêts soient clairement indiqués dans la promesse de vente.
Cette solution peut très bien être mise en place avec une entreprise, dans ce cas on parlera de crédit vendeur entreprise.


LE NOTAIRE

Le notaire, rédacteur de l’acte authentique, prendra une garantie sur le bien vendu (privilège du prêteur de deniers) au profit du vendeur, afin d’assurer le montant de la créance, les intérêts et les frais annexes.
De plus, en cas de décès ou d’invalidité, l’emprunteur prendra une assurance privée comme dans un crédit classique mais au profit du vendeur.


LE CRÉDIT VENDEUR SUR LA TOTALITÉ

Ici, le vendeur souhaite vous prêter la totalité sous forme de prêt et sur la durée que vous pourrez emprunter.
L’avantage pour le vendeur peut être une rente sur toute la durée de l’investissement.
D’autant qu’Il percevra les intérêts plus le capital.
Pour l’acquéreur il devra prendre une assurance décès invalidité (l’acquéreur quant à lui devra souscrire une assurance décès invalidité).


LE CRÉDIT VENDEUR PARTIEL

Apport conséquent ou cumul avec un prêt classique, tout est possible !
Attention toutefois de bien intégrer une solution en cas de décès ou d’invalidité.


LE CRÉDIT VENDEUR TEMPORAIRE

Pour une durée définie en amont et devant notaire, nous établirons un contrat qui déterminera la durée du crédit vendeur consenti.
Arrivé à échéance, l’acquéreur devra consentir un prêt auprès d’un organisme financier.


Exemple :

Bien immobilier d’une valeur de 100 000 euros
Apport 10% + Frais de notaire estimés à 7 500 euros
Mensualité désirée et possible par l’acquéreur : 600 €
Durée du crédit vendeur consenti : 5 ans
Soit une mensualité fixe pendant 5 ans = 563,48 €

Dans notre exemple, l’acquéreur devra obtenir un financement auprès d’une banque dans 5 ans d’un montant de 80 585,49 €
Le banquier appréciera votre possibilité de remboursement comme vous l’avez déjà fait, le montant sera moindre par rapport à la valeur du bien. Ainsi vous serez en position pour négocier au mieux avec lui.

Retrouvez un spécialiste : spécialiste viager et vente à terme

- Publicité 2-
- Publicité side -



LES PLUS POPULAIRES

- Publicité 4 -