AccueilActualitésFaut­-il faire un emprunt pour un bien ou investir son argent personnel...
- Publicité 1-

Faut­-il faire un emprunt pour un bien ou investir son argent personnel ?

La plupart d’entre nous ne disposent pas de fonds pour acheter un bien immobilier cash et c’est tant mieux ! J’aurais même tendance à dire à quelqu’un qui achète un bien avec son propre argent qu’il ferait une erreur de gestion de patrimoine considérable.

EMPRUNTER LE PLUS POSSIBLE

Si vous êtes jeune et pour réussir dans l’immobilier locatif, il est important d’emprunter le plus possible et de n’engager que très peu de fonds propres. N’investissez pas votre épargne !

Prenons un exemple : Vous êtes sur le point d’acheter un appartement de particulier à particulier à 100 000€ (frais inclus). Votre apport personnel est de 20 000€ et vous faites un crédit de 80 000€.

Vous placez ensuite cet appartement en location et fixez le loyer à 800€. Tout juste suffisant pour couvrir tous les frais ainsi que le crédit. Le revenu locatif annuel sera donc de 9600€ soit un rendement de 48% sur votre apport personnel. Si vous aviez injecté un apport moins élevé, votre rendement serait alors plus élevé et cela sans tenir compte de la plus-value !

OBTENIR UN RENDEMENT ÉLEVÉ

Ceci est la preuve qu’il est important d’investir le moins d’argent personnel pour obtenir un rendement élevé. Deux ans, c’est la durée que vous allez mettre pour rentabiliser votre investissement et les années suivantes seront votre bénéfice ! L’argent prêté par la banque n’est pas le vôtre et c’est tant mieux !

La durée d’un crédit immobilier n’a pas d’importance étant donné que l’investissement se rentabilise par le biais de votre locataire !

Si vous parvenez à démontrer cela à votre banquier, votre pouvoir d’achat et donc votre possibilité d’emprunter pour un futur appartement, ne sera que très peu affecté.

Règle d’or : Au plus l’apport personnel est petit, au plus votre rendement est élevé.

N’oubliez surtout pas que vous avez la bonne position lors des négociations pour un crédit hypothécaire. C’est à vous que revient la décision finale et donc c’est à vous d’imposer vos conditions. En ne vous donnant pas ce que vous désirez, c’est la banque qui perd de l’argent, pas vous !



Crédit photos : licence

- Publicité 2-
- Publicité side -




LES PLUS POPULAIRES

- Publicité 4 -